Vous êtes ici

Le Queyras

L’histoire du Queyras qui, de 1343 à 1790 était une zone franche : la République des Escartons a créée une forte identité culturelle d’autonomie, accentuée par ses hautes montagnes qui encerclent le Queyras dans un cirque splendide difficilement accessible.

Plusieurs grandes lignes caractérisent la situation Géographique du Queyras.

En termes de limite, notre région est enclavée et isolée géographiquement le col de l’Izoard qui rejoint Briançon et Grenoble est fermé tout l’hiver. De l’autre côté, les habitants sont à plus d’une heure de Gap, leur préfecture. Les routes de montagne ne sont pas facilement praticables et les communes qui sont distantes les unes des autres sont très enclavées.
Au Nord des Hautes-Alpes, à la frontière italienne, ces huit petits villages s’agrippent à la montagne. Ils sont situés en moyenne à 1500 m d’altitude (Saint Véran est à 2040 m). Cette situation s’explique géologiquement car le climat de cette partie des Alpes plus au Sud étant plus chaud, les vallées se sont moins creusées lors de la formation des glaciers.Le Queyras  est une des vallées les plus élevées des Alpes Françaises. Il est entouré d’une chaîne de montagnes qui constitue une barrière naturelle.

 

 

On distingue quatre vallées principales.

  • La vallée du haut Guil, composée des communes de Château Ville Vieille, Aiguilles, Abriès et Ristolas.
  • La vallée de l’Aigue Agnelle et Aigue Blanche, dans lesquelles se trouvent les communes de Molines et Saint-Véran.
  • La vallée de l’Izoard : commune d’Arvieux.
  • La vallée du Cristillan pour Ceillac.

Chaque commune est elle-même composée de plusieurs petits hameaux. La vallée du Queyras est entourée d’un cirque de hautes montagnes dont le point culminant est le sommet de la Font Sancte.

L’activité économique principale et quasiment unique est le tourisme d’hiver et d’été. Il reste une soixantaine d’agriculteurs tous pluriactifs. La petite taille du département (130.000 habitants) facilite la proximité relationnelle ce qui compense les distances géographiques.
Les remontées mécaniques sont une prégnance qui pèse sur le temps que les élus consacrent à leur tâche. Les communes sont petites mais elles assument des charges financières et des soucis de gestion aussi importants que ceux de communes plus grandes sans en avoir les moyens financiers et logistiques.

Le Queyras est l’un des premiers Parc Naturel Régional. Il a été impulsé par Philippe Lamour, maire de Ceillac à l’origine du SIVOM du Queyras, qui est le créateur de la DATAR. Le PNRQ correspond au territoire de la communauté de communes de l’Escarton, auquel s’ajoutent 3 communes.

Films :

La saison en grand Briançonnais

 

La saison dans le Ventoux

 

Découvrez les métiers